Après l’annonce de la retraite de Federer, des hommages unanimes

Après l’annonce de la retraite de Roger Federer, le monde du tennis a multiplié les hommages au champion suisse (photo d’archive prise lors de Roland-Garros 2019).
Clive Mason / Getty Images & captures Twitter Après l’annonce de la retraite de Roger Federer, le monde du tennis a multiplié les hommages au champion suisse (photo d’archive prise lors de Roland-Garros 2019).

Clive Mason / Getty Images & captures Twitter

Après l’annonce de la retraite de Roger Federer, le monde du tennis a multiplié les hommages au champion suisse (photo d’archive prise lors de Roland-Garros 2019).

TENNIS - Le départ d’un roi. Ce jeudi 15 septembre, la légende du tennis Roger Federer a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Un bouleversement pour l’ensemble de ses confrères, qui y sont pour beaucoup allés d’un hommage ému, saluant l’immense parcours de l’homme aux vingt titres en Grand Chelem.

Et parmi eux, comment ne pas citer en premier l’éternel rival et grand ami de Roger Federer, Rafael Nadal. « J’aurais aimé que ce jour n’arrive jamais », écrit notamment l’Espagnol sur les réseaux sociaux, évoquant une « triste journée » pour lui comme pour le sport. « Ça a été un plaisir, un privilège et un honneur de partager toutes ces années avec toi et de vivre tant de moments incroyables sur et en dehors du court. »

Ajoutant s’attendre à vivre encore de beaux moments au côté de son ami, même après la retraite de celui-ci, Rafael Nadal conclut son message en souhaitant « tout le bonheur » à la famille du champion suisse. Et de lui donner rendez-vous à Londres, où les deux hommes disputeront la Laver Cup, une compétition par équipe entre l’Europe et le reste du monde qui sera le théâtre des derniers matches compétitifs de Roger Federer.

« Merci, merci, merci pour toute la magie »

Et les hommages ne se sont évidemment arrêtés à l’Espagnol. Sur les réseaux sociaux, pratiquement toutes les stars du tennis mondial ont également salué Federer. Le nouveau numéro 1 mondial Carlos Alcaraz, 19 ans, a notamment tweeté un cœur brisé, auquel il ajoute un message : « Roger a été l’une de mes idoles et source d’inspiration ! Merci pour tout ce que tu as donné à notre sport ! Je veux continuer de jouer avec toi ! Je te souhaite bonne chance pour la suite. »

De son côté, Andy Roddick, l’Américain ancien numéro 1 mondial, écrit simplement : « Merci pour les souvenirs partagés. Ce fut un honneur de partager temps et expériences sur les terrains les plus sacrés du sport. Donne des nouvelles. »

« Quel message sincère, plein d’amour, de vie, d’espoir, de passion et de gratitude », réagit Martina Navratilova, une autre légende du tennis, au message d’adieu du Suisse. « Exactement comme le tennis que Roger a joué et que nous avons tant aimé. Merci, merci, merci pour toute la magie. »

« Federer, c’est le tennis »

« C’est le champion des champions », poursuit quant à elle Billie Jean King, Américaine victorieuse de 12 titres du Grand Chelem en simple dans les années 1960 et 1970. « Il a le jeu le plus complet de sa génération et a saisi les cœurs des fans de sport du monde entier avec son incroyable rapidité sur le court et un puissant esprit tennis. Il a eu une carrière historique avec des souvenirs qui perdureront. Nous te souhaitons le meilleur alors que tu continues ta route. »

Chez les Français enfin, Gaël Monfils évoque un « honneur et un privilège d’avoir joué à la même époque » que Roger Federer. Richard Gasquet, lui, évoque dans les colonnes de L’Équipe « un grand choc » et « une grosse perte pour le tennis » après la retraite d’une « légende du jeu ».

« La technicité, l’élégance, le revers à une main, le coup droit en avançant, la facilité qu’il dégage… (...) Il faisait des trucs que personne n’avait faits et ne refera jamais », ajoute encore le joueur de 36 ans. Et de conclure, dans une formule qui mettra sûrement tout le monde d’accord : « Federer, c’est le tennis. »

À voir également sur le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi