Après l’élection de Lula, Buenos Aires pourrait relancer l’axe Brésil-Argentine

© Carla Carniel / Reuters

En Argentine, l’élection de Lula à la présidentielle brésilienne a été saluée comme une victoire par la coalition péroniste au pouvoir, en déroute dans les sondages. Mais l’exécutif est assuré désormais d’une relance de l’axe Brésil-Argentine et du soutien du nouveau président pour les élections de l’an prochain, après le déjeuner partagé avec Lula du président Alberto Fernández, lundi 31 octobre.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

Premier chef d’État étranger à voir Lula, l’Argentin Alberto Fernández tenait à embrasser le président-élu du Brésil. Et le vainqueur de l’élection attendait son ami, qui lui avait rendu visite en prison, s’attirant alors les foudres du président d’extrême-droite Jair Bolsonaro, qui dénonçait les connivences entre l’ex-dirigeant brésilien condamné pour corruption et l’alors candidat à la présidentielle argentine, qualifié de « populiste », voire « communiste ».

Lula a d’ailleurs salué la vice-présidente argentine Cristina Kirchner ce dimanche avec une casquette marquée CFK 2023 - manière de soutenir une éventuelle candidature de l’ex-présidente aux élections de l’an prochain.


Lire la suite sur RFI