Après ces législatives, il faudra attendre (normalement) 2024 pour les prochaines élections

Une électrice glisse son bulletin dans une urne du Touquet pour le premier tour des législatives, le 12 juin 2022 - Ludovic MARIN - AFP
Une électrice glisse son bulletin dans une urne du Touquet pour le premier tour des législatives, le 12 juin 2022 - Ludovic MARIN - AFP

Il faudra a priori patienter avant de retourner aux urnes. Après les élections législatives de ces dimanches 12 et 19 juin, le prochain scrutin au suffrage universel est pour l'instant programmé en 2024. Le calendrier des élections prévoit les élections européennes, qui seront l'occasion de renouveler nos représentants au Parlement européen, élus pour une durée de 5 ans. Deux ans plus tard, en 2026, ce seront les élections municipales, programmées tous les 6 ans.

Puis, en 2027 viendra l'élection présidentielle, qui sera l'occasion de désigner le successeur d'Emmanuel Macron, qui ne pourra pas se représenter après deux mandats à l'Élysée. Dans la foulée seront à nouveau organisées les élections législatives, programmées tous les 5 ans quelques semaines après l'élection du chef de l'État.

Les départementales et régionales décalées en 2028

En mars 2028, ce sera enfin le temps des élections départementales et régionales, un peu plus de 7 ans après les précédentes. La durée du mandat des conseillers départementaux et régionaux élus en 2021 a été prolongée à 6 ans et 9 mois, pour éviter un calendrier électoral trop chargé en 2017, comme le résume le site de l'Administration.

Des élections sénatoriales sont bien programmées en 2023, pour renouveler de moitié les parlementaires du Palais-Bourbon, mais celles-ci ne concernent qu'un petit nombre de grands électeurs.

Un calendrier qui peut encore changer

Tout ceci peut bien entendu évoluer d'ici là: des élections législatives partielles peuvent par exemple être organisées pour remplacer un siège devenu vacant. Le président de la République peut aussi décider de dissoudre l'Assemblée nationale et provoquer ainsi des législatives anticipées, ou convoquer un référendum.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles