Après l'échec des négociations entre Uber et les organisations de VTC, l'entreprise promet des propositions concrètes

franceinfo
Après l'échec des négociations entre Uber et les organisations de VTC, l'entreprise promet des propositions concrètes

Uber a promis, dans la soirée du mercredi 15 mars, par e-mail aux VTC, de revenir vers eux "rapidement avec une proposition concrète et détaillée sur les pistes évoquées ensemble". En attendant, la réunion, qui a eu lieu mercredi, a bien été un échec entre la plateforme de réservation de voitures Uber et les chauffeurs de VTC, selon les informations recueillies par franceinfo.

Le point de discorde portait en particulier sur les prix des courses. Les chauffeurs veulent les gonfler. Cependant, Uber estime qu'appliquer ces revendications pourrait entrainer une baisse de 60% du nombre de passagers.

Le médiateur se serait fâché contre Uber

Aucune contre-proposition chiffrée n'a cependant été proposée par l'entreprise pour améliorer les revenus des chauffeurs. Selon plusieurs participants, le médiateur s'est lui-même fâché contre Uber, lors de la réunion.

Lors de la conclusion de la réunion, au moins une organisation de chauffeurs, celle de Capa VTC, aurait explicitement menacé d'appeler à de nouvelles manifestations contre Uber ces prochains jours. Cette annonce pourrait expliquer l'envoi de l'e-mail d'Uber environ deux heures plus tard, promettant une prochaine proposition.

Les organisations de chauffeurs sont divisées, mais l'intersyndicale qui rassemble trois d'entre elles (CFDT, Actif-VTC et UDCF) ne parle pas de nouvelles manifestations. Elle attend plutôt une négociation avec Uber, à condition que la plateforme de réservation joue le jeu.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Paroles d'électeurs : chauffeur de taxi, un métier en souffrance
VIDEO. Heetch : "on va s’adapter à la décision de justice et rouvrir l’application"
Uber avoue avoir utilisé un logiciel secret pour éviter les contrôles de police
Le patron d'Uber filmé en train de mal parler à l'un de ses chauffeurs
Heetch : l'entreprise condamnée à verser 532 000 euros aux taxis

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages