Après les kilonovae, voici les micronovae, un nouveau type d'explosion d'étoiles

·2 min de lecture

Comme Futura l’a déjà expliqué, notamment dans un dossier, c’est à la fin du XVIe siècle que les astronomes Tycho Brahe et Johaness Kepler ont introduit le terme de nova stella, qui veut dire « étoile nouvelle » en latin. En effet, cela était rendu nécessaire suite à l’apparition transitoire de nouvelles étoiles sur la voûte céleste, étoiles qui n’étaient mentionnées par aucun des catalogues stellaires hérités de la science grecque. Mais il a fallu attendre les développements de l’astrophysique au XXe siècle pour que l’on commence à comprendre ce qui se cachait derrière ces curieux phénomènes et que l’on fasse la distinction entre les novae et les supernovae, grâce aux travaux de Walter Baade et Fritz Zwicky au cours des années 1930. C'est peu de temps après que furent également découvertes les premières sous-classes de supernovae aujourd'hui célèbres, les SN I et les SN II de la fameuse classification conçue par l'astronome germano-américain Rudolph Minkowski et Fritz Zwicky, le célèbre et bouillonnant astronome suisse.

Mais, revenons à la dichotomie initiale des « novae stellae ».


Extrait du documentaire Du Big bang au Vivant (ECP Productions, 2010). Jean-Pierre Luminet parle de l'évolution des étoiles de type solaire, leur transformation en géante rouge puis en naine blanche. © Jean-Pierre Luminet

Les novae classiques, des explosions récurrentes dans un système binaire

On sait donc aujourd’hui qu’à la différence des supernovae, les novae sont des explosions qui ne conduisent pas (ou rarement) à la destruction de l’étoile génitrice ou qui ne produisent pas une étoile à neutrons ou un trou noir. Dans le cas d’une nova, tout commence par une naine blanche dans un système binaire qui accrète de l’hydrogène en provenance de son étoile compagne jusqu'à ce que la pression et la température en surface deviennent suffisantes pour enclencher une réaction de fusion thermonucléaire explosive. Rappelons qu’une naine blanche est un cadavre stellaire qui est le destin final de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles