Après les incidents du Capitole, les appels à démettre Trump de ses fonctions se multiplient

·2 min de lecture

Après des intrusions de militants pro-Trump au sein du Capitole, Donald Trump a promis, ce 7 janvier une "transition ordonnée", malgré son "désaccord avec le résultat de l'élection". De nombreux élus démocrates ont demandé au vice-président Mike Pence d’invoquer le 25ème amendement, qui permet de remplacer un président incapable d’assumer ses fonctions.

Retour au calme. Le président Donald Trump a publiquement reconnu qu'il quitterait ses fonctions le 20 janvier pour la première fois ce jeudi 7 janvier, promettant un transfert ordonné du pouvoir après que le Congrès a confirmé la victoire du président élu Joe Biden au collège électoral. "Même si je suis totalement en désaccord avec le résultat des élections, et que les faits me donnent raison, il y aura néanmoins une transition ordonnée le 20 janvier", a déclaré Trump dans le communiqué, continuant, comme ces deux derniers mois, à assurer avoir gagné l'élection. "J'ai toujours dit que nous continuerions notre combat pour nous assurer que seuls les votes légaux soient comptés. Bien que cela représente la fin du plus grand premier mandat de l'histoire présidentielle, ce n'est que le début de notre combat pour rendre sa grandeur à l'Amérique."Cette déclaration intervient après la prise d’assaut du Capitole par des extrémistes pro-Trump, la veille. Peu près 14h ce mercredi, des centaines de manifestants avaient envahi ce temple de la démocratie étatsunienne, interrompant la session du Congrès qui devait certifier la...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?Projet de loi contre les "séparatismes", 20 milliards pour l'écologie, plan jeunesse : le discours de politique générale de Jean Castex