Après un incendie, le champion européen de la gravure de puces échappe au pire

·1 min de lecture
ASML
ASML

Affectée par un incendie en début d’année, l’entreprise néerlandaise ASML estime que les dégâts sont contenus. Une bonne nouvelle pour l’Europe et l’industrie high tech.

Le début de l’année avait mal commencé pour ASML, mais depuis l’horizon s’est quelque peu éclairci. Affectée par un incendie qui s’est déclaré sur son site berlinois le 3 janvier, l’entreprise néerlandaise a communiqué sur l’ampleur des dégâts, une fois que l’inventaire des matériels détruits ou abimés a pu être bouclé. Et les nouvelles sont plutôt réconfortantes.

À l’occasion de la présentation de son bilan financier pour le quatrième trimestre 2021 et pour l’année entière, le 19 janvier, le groupe évoluant dans le monde des semi-conducteurs a considéré que le feu aura un impact finalement limité sur ses performances commerciales et sur sa capacité de production, ce qui est une bonne nouvelle en ces temps de pénurie dans l’industrie high tech.

« Sur la base de nos connaissances actuelles, nous pensons pouvoir gérer les conséquences de cet incendie sans impact significatif sur la production de nos systèmes pour 2022 », écrit le groupe, qui dit prévoir une croissance de 20 % de son chiffre d’affaires cette année, malgré la destruction d’une partie du bâtiment en Allemagne.

Dès le 7 janvier, ASML avait présenté une évaluation préliminaire des dégâts, en soulignant notamment quels bâtiments et quelles productions étaient épargnés et quels étaient ceux et celles qui étaient touchés.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles