Après la Hollande, nouveau veto en Espagne sur un traducteur pour traduire le poème d’Amanda Gorman

·1 min de lecture

" Je viens de subir un acte d' inquisition !". Le poète Victor Obiols n’a pas mâché ses mots sur son compte Twitter après avoir appris que sa traduction en langue catalane du poème de la noire américaine Amanda Gorman, The Hill We Climb (" la colline que nous escaladons ") avait été refusée par sa maison d’édition.

Homme blanc de 60 ans, sans aucun parcours d’activiste, le traducteur Viktor Obiols n'a donc pas le profil souhaité par la maison d'édition de la jeune poétesse étatsunienne Amanda Corman poussée sur le devant de la scène internationale le jour de l'investiture de Joe Biden. Et pourtant, le poète catalan rejeté pour " être inadéquat " ne manque pas de qualité littéraire : président d’un festival de poésie, récompensé par plusieurs prix pour ses recueils et considéré comme un des meilleurs traducteurs d’Oscar Wilde, Shakespeare et Max Porter… Ce refus survient quelques semaines après la controverse sur la traduction hollandaise du fameux poème, lu par son auteure Amanda Gorman, lors de la cérémonie d’investiture du président américain Joe Biden, le 20 janvier. La traductrice et poétesse hollandaise Marieke Lucas Rijneveld avait dû renoncer à traduire l'œuvre de la poétesse, car n’étant pas noire. Celle-ci avait pourtant été choisie dans un premier temps par Amanda Gorman en personne. Mais ce choix avait été ouvertement critiqué par la journaliste hollandaise Janice Deul, l’une des activistes noires les plus engagées au Pays-Bas, fulminant " le surplomb de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80

"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19