Après la fusillade au lycée d'Oxford, cette photo d'un élu américain passe mal

·3 min de lecture

ARMES - Le mauvais message au mauvais moment. Quelques jours à peine après la fusillade qui a fait quatre morts dans un lycée d’Oxford, dans le Michigan, la photo de famille d’un élu américain indigne depuis qu’il l’a partagée ce samedi 4 décembre.

À l’approche des fêtes de fin d’année, Thomas Massie, élu du Kentucky à la Chambre des représentants, a partagé sur les réseaux sociaux ses voeux de Noël, de la part de lui-même et sa famille. L’intention aurait pu être louable, si cette carte n’avait pas été une ode aux armes à feu.

Sur le cliché, on peut en effet le voir poser devant son sapin de Noël avec sa femme Rhonda, leurs deux fils, leurs deux filles, et le gendre de l’une d’elles. Chacun tient fièrement dans ses mains une arme, dont des mitraillettes et un fusil semi-automatique. “Joyeux Noël! Père Noël, apportez des munitions s’il vous plaît”, est-il écrit pour légende.

La photo est devenue virale, “aimée” à l’heure de la publication de cet article par plus de 64.000 personnes, mais aussi vivement critiquée. Nombreux sont ceux à s’indigner d’une telle image juste après la fusillade à Oxford (et après les trop nombreuses qui l’ont précédée). Parmi eux, le représentant américain démocrate John Yarmuth, qui préside la commission du budget de la Chambre des représentants.

“Je vous promets que tout le monde dans le Kentucky n’est pas un connard insensible”, a-t-il tweeté en réaction à la photo de son collègue républicain.

Fred Guttenberg, un militant contre la violence armée, est le père de l’une des élèves tuées lors de la fusillade de Parkland en 2018, qui avait fait 17 victimes. En réponse à Thomas Massie, il a publié une photo de sa fille de 14 ans, ainsi qu’une photo de sa pierre tombale.

“Puisque nous partageons des photos de famille, voici les miennes. L’une est la dernière photo que j’ai prise de Jaime, l’autre est l’endroit où elle est enterrée à cause de la fusillade de l’école Parkland. Le tireur de l’école du Michigan et sa famille avaient l’habitude de prendre des photos comme la vôtre”.

Adil Ray, comédien et acteur britannique, a également critiqué la photo de l’élu, rappelant que “l’année dernière aux États-Unis, plus de 5000 enfants ont été victimes d’armes à feu. Plus de 1300 sont morts. Pourtant, un homme politique républicain a décidé que c’était une photo de fête à faire. Imaginez maintenant s’il s’agissait d’une photo d’une famille noire ou musulmane. Voici à quoi ressemble un Noël blanc privilégié. Dégoûtant.”

Le 30 novembre, à Oxford, Ethan Clumbey, 15 ans, a ouvert le feu sur ses camarades dans son école avec une arme que ses parents lui avaient offerte quelques jours plus tôt, profitant des promotions du Black Friday. Ils ont été inculpés d’homicides involontaires et lui risque la prison à vie.

À voir également sur Le HuffPost: Dans un collège du Texas, cette mère se fait passer pour sa fille et dénonce le manque de sécurité

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles