Après la fusillade à Monterey Park, le "héros" raconte son face-à-face avec le tireur

Brandon Tsay a mené « le combat de sa vie » face à Huu Can Tran, qui a tué dix personnes lors des célébrations du Nouvel an lunaire dans cette ville du comté de Los Angeles.

ÉTATS-UNIS - Les médias américains le qualifient de « héros ». Un homme de 26 ans, qui a réussi à désarmer le tireur ayant fait dix victimes et blessé dix autres personnes samedi soir dans un dancing californien, a raconté ce lundi 23 janvier avoir « cru mourir ».

L’homme, identifié comme Brandon Tsay, se trouvait samedi soir au Lai Lai Ballroom & Studio dans la ville d’Alhambra - une autre salle de danse que celle où s’est déroulé le carnage - quand le tireur est entré dans cet établissement fréquenté majoritairement par une population asiatique et qu’il a pointé une arme sur lui. « Mon cœur s’est arrêté, je savais que j’allais mourir », a-t-il déclaré au New York Times, « à ce moment, c’était l’instinct de survie » qui a pris le dessus.

Brandon Tsay a raconté s’être jeté sur l’homme et avoir attrapé le canon de l’arme, commençant ce qu’il a décrit comme le « combat de sa vie ».

« Il n’était pas là pour nous voler »

Le jeune développeur informatique, dont les grands-parents ont fondé le dancing, ne savait pas que le tireur, identifié par la police comme étant Huu Can Tran, avait tué 10 personnes et en avait blessé dix autres quelques minutes plus tôt dans un autre établissement situé dans un quartier voisin de Monterey Park.

Sur des images de vidéosurveillance publiées par la chaîne ABC lundi, on voit Brandon Tsay lutter avec le tireur coiffé d’un bonnet, sans qu’il soit possible de distinguer l’arme dans la mêlée. Le jeune employé a finalement réussi à s’en emparer et l’a immédiatement pointée vers le tireur, en criant « Va-t’en, fous le camp d’ici », a-t-il raconté aux médias.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il a confié à la chaîne ABC sa conviction que l’homme n’était pas venu pour cambrioler mais bien pour tuer. « Il n’était pas là pour nous voler. Quand il regardait dans la pièce. Il semblait qu’il cherchait des personnes à prendre pour cibles », a déclaré Brandon Tsay.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le tireur, d’origine asiatique et âgé de 72 ans, est mort dimanche à Torrance, à environ 45 km de Monterey Park où s’était produite la fusillade, après avoir été cerné par la police. Les enquêteurs recherchaient toujours lundi le mobile de la fusillade.

VIDÉO - "Ce pays devient fou": en Californie, un quartier chinois sous le choc après une nouvelle tuerie

Lire aussi

Aux États-Unis, de nouveaux documents trouvés chez Joe Biden

Guerre en Ukraine : l’armée américaine est peu optimiste sur la durée du conflit

undefined