Après le frelon asiatique, le frelon oriental encore plus dangereux pour les abeilles

© GUILLAUME SOUVANT / AFP

Un nouvel ennemi des abeilles risque de débarquer en France. Deux nids de frelons orientaux ont été découverts par l'équipe de Gérard Filippi, le fondateur d'un cabinet d'expertise naturaliste, puis détruits sur le champ. Mesurant environ trois centimètres de long, avec une couleur rougeâtre et aux taches jaunes sur la tête, ce frelon est particulièrement reconnaissable, et surveillé par les scientifiques.

Un frelon asiatique peut décapiter 50.000 abeilles en quelques heures

"Ce sont des espèces qui sont excessivement prolifiques, dont les nids peuvent contenir jusqu'à 4.000 individus. À partir du moment où l'expansion n'est pas maîtrisée dès le départ, ça cause le fléau que l'on connaît aujourd'hui : il devient prédateur, comme le frelon asiatique , des abeilles à miel", s'inquiète le spécialiste.

 

>> LIRE AUSSI - Bientôt une solution contre les frelons asiatiques ?

Le frelon asiatique est capable de décapiter 50.000 abeilles en quelques heures. Denis Jaffré a perdu un tiers de ses ruches en 2016. L'apiculteur a construit un piège dans la foulée, adapté aujourd'hui au frelon oriental qu'il a étudié à Malte.

Des pièges pour limiter les attaques de ruches

"On a mis beaucoup de temps à réussir à en capturer et l'idée, c'était de calibrer très précisément mon piège, sachant qu'il fallait faire passer une des reines frelons orientales pour que ce piège puisse être utilisable pour cette nouvelle espèce si elle arrivait à s'implanter en France", explique-t-il.

>> Retrouve...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles