Publicité

Après des frappes pakistanaises, l'Afghanistan menace Islamabad de conséquences incontrôlables

Selon le gouvernement taliban au pouvoir en Afghanistan, des frappes aériennes pakistanaises ont tué au moins huit personnes, dont des femmes et des enfants, dans deux provinces afghanes, proches de la frontière afghano-pakistanaise. Kaboul a réagi en dénonçant une "violation de la souveraineté" et en menaçant le Pakistan de "conséquences" incontrôlables.

Après des frappes pakistanaises qui ont tué au moins huit civils, des femmes et des enfants, dans deux provinces d'Afghanistan proches de la frontière commune, Kaboul a menacé, lundi 18 mars, Islamabad de conséquences incontrôlables.

"Vers 3 h (22 h 30 GMT dimanche) des appareils pakistanais ont bombardé les maisons de civils (...) dans la province de Paktika (...) faisant six morts" et "dans la province de Khost (...) deux femmes ont été tuées", a annoncé le porte-parole du gouvernement taliban, Zabihullah Mujahid.

"Des bombardements ont eu lieu (à Khost)", a déclaré pour sa part à l'AFP Ahmad Osmani, directeur du département de l'Information et la Culture de la province. Le responsable a évoqué "des avions de combat et des drones (qui) survolaient" la zone.

L'Afghanistan "condamne fermement ces attaques", a poursuivi Zabihullah Mujahid, dénonçant une "violation de la souveraineté" de son pays. "Ces attaques peuvent avoir des conséquences que le Pakistan ne serait pas capable de contrôler", a-t-il menacé.

Le ministère afghan des Affaires étrangères a annoncé avoir convoqué le chargé d'affaires pakistanais pour protester contre ces frappes.

Sept soldats pakistanais tués samedi

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Au Pakistan, Asif Ali Zardari élu président pour la deuxième fois
Exode massif des Afghans du Pakistan, à la date butoir pour le début des expulsions
Pakistan : les Taliban font de nouveau régner la peur dans la vallée de Swat