Après le foot, les députés de la Nupes refusent de jouer au rugby avec ceux du RN

Après le foot, les députés de la Nupes refusent de jouer au rugby avec ceux du RN
Un ballon de rugby - AFP
Un ballon de rugby - AFP

Les élus de la Nupes ne souhaitent pas disputer les rencontres du XV parlementaire aux côtés de leurs homologues du RN. Les députés de la Nupes avaient également refusé de jouer avec eux un match de foot il y a quelques semaines.

Après le foot, le rugby. Les députés de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) ne joueront pas le prochain match du XV parlementaire le 20 novembre avec leurs homologues du Rassemblement national, apprend-on dans Le Parisien. Durant cette rencontre, les élus du Parlement affronteront une équipe composée de dirigeants d'Airbus et d'anciens joueurs du Stade toulousain.

Dans les colonnes du journal, Jérôme Guedj, député socialiste, explique qu'il a du "mal à concevoir une troisième mi-temps avec des RN". Pareil pour l'insoumis Alexis Corbière, lequel avait pourtant évolué, lors de la dernière législature, aux côtés de Louis Aliot, alors député du Rassemblement national.

"Jouer dans une équipe avec un lepéniste éventuellement, avec une équipe de lepénistes, non", explique-t-il.

Pourtant, l'équipe parlementaire est toujours composée d'un seul élu d'extrême droite selon les informations du Parisien: le député RN du Nord, Michaël Taverne. Louis Aliot souhaite lui aussi faire partie de l'effectif composé, mais il n'a pas encore renouvelé son adhésion au club.

"Progression de l'extrême droite"

Le choix des députés de la Nupes fait suite à une décision similaire fin septembre. Écologistes, socialistes et insoumis avaient boycotté un match de l'équipe de football de l'Assemblée nationale afin de ne pas "banaliser l'extrême droite". Interrogée sur BFMTV, la socialiste et conseillère municipale de Paris Lamia El Aaraje avait distingué la précédente législature de la nouvelle.

'"Aujourd'hui, on est sur quelque chose de plus important, de plus massif" avec "un mouvement de progression de l'extrême droite en Europe qui est extrêmement inquiétante" et l'entrée récemment de 89 députés RN à l'Assemblée nationale, expliquait-elle.

Contacté par BFMTV.com, Louis Aliot ne pensait pas que le XV parlementaire connaîtrait le même sort que l'équipe de football de l'Assemblée. "Le rugby et le foot, ce n'est pas le même esprit", expliquait le maire de Perpignan, évoquant au sujet du ballon rond un "sport sectaire".

Les faits ne lui donnent pas raison. Mais pas complètement tort non plus. Malgré cette prise de position des élus de la Nupes, la feuille de match du XV parlementaire comprend des joueurs socialistes: les sénateurs Rémi Cardon et Sébastien Pla.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jordan Bardella élu président du Rassemblement national