Publicité

Après son expulsion, l’imam Mahjoub Mahjoubi annonce qu’il va se « battre » et ne pas se laisser faire

Expulsé en Tunisie jeudi, Mahjoub Mahjoubi a été interviewé ce vendredi 23 février par BFMTV. La veille, l’imam du Gard avait reçu un arrêté d'expulsion signé de Gérald Darmanin lui-même, dénonçant ses propos tenus dans des prêches qui véhiculent une « conception littérale, rétrograde, intolérante et violente de l'islam, de nature à encourager des comportements contraires aux valeurs de la République, la discrimination à l'égard des femmes, le repli identitaire, les tensions avec la communauté juive et la radicalisation jihadiste ».

Dans l’entretien accordé à BFMTV, le Tunisien qui officiait du côté de Bagnols-sur-Cèze a dévoilé être « cassé en mille morceaux ». Malgré ça, pas question pour lui de rester en Tunisie sans s’opposer à la décision du ministre de l’Intérieur. « Je vais me battre. Je vais me battre dans le pays des droits de l'homme. Je ne vais pas me laisser faire », a-t-il répété.

« Tout ça est faux », jure-t-il

Mis en cause pour des propos anti-France prononcés lors de prêches, Mahjoub Mahjoubi dénonce « des mensonges ». L’imam assure n'avoir « en aucun cas » dit que « les Juifs étaient l'ennemi » ou maltraiter des femmes. « Je n'ai fait que parler d'un texte qui a 1.500 ans. Tout ça est faux. Et je vais le démontrer », a-t-il déclaré.

Une vidéo tournée lors d’un prêche avait toutefois montrer le Tunisien désignant le drapeau français comme un « drapeau satanique », qui n’a « aucune valeur auprès d’Allah ». L’imam, membre de l’Association des musulmans d...


Lire la suite sur LeJDD