Le gazoduc Nord Stream reliant la Russie à l'Europe redémarre après 10 jours de maintenance

Selon l'Allemagne, qui craignant que Gazprom ne reprenne pas ses livraisons à l'issue de la maintenance, le pipeline fonctionne à 30% de ses capacités.

INTERNATIONAL - “Il fonctionne.” Le gazoduc Nord Stream reliant la Russie à l’Allemagne a redémarré ce jeudi 21 juillet après dix jours de maintenance, a indiqué à l’AFP la société éponyme gestionnaire de l’équipement, sans toutefois préciser la quantité de gaz en cours d’acheminement.

Le gouvernement allemand craignait que ce pipeline, qui représentait en 2021 environ 40% des exportations de gaz russe vers l’UE, ne soit pas rouvert par Moscou après ces travaux. Ce gazoduc est, en effet, au cœur de la confrontation entre Européens et Russes depuis le début de la guerre en Ukraine.

Selon des données transmises par Gazprom à Gascade, l’opérateur allemand du réseau, la pipeline devrait livrer 530 GWh durant la journée. C’est seulement “30%” de ses capacités, a fait remarquer sur Twitter jeudi le président de l’Agence allemande des réseaux, Klaus Müller.

Ce serait en outre dix points de moins qu’avant les travaux. Arguant de l’absence d’une turbine en maintenance au Canada, Gazprom a déjà réduit à 40% des capacités les livraisons via Nord Stream depuis mi-juin. Le géant gazier russe avait assuré qu’il ne pouvait pas garantir la reprise des livraisons via ce gazoduc en maintenance jusqu’à jeudi matin.

Une seconde turbine bientôt en maintenance?

Le groupe invoquait l’absence de cette turbine, nécessaire selon l’entreprise pour faire fonctionner une station de compression. Un “prétexte”, selon Berlin, qui dénonce des décisions “politiques”. L’Allemagne était donc suspendue à la décision de Moscou concernant le redémarrage du pipeline, après ces travaux de maintenance prévus de longue date.

Le président russe Vladimir Poutine a quant à lui soufflé le chaud et le froid sur les perspectives pour Nord Stream dans les prochaines semaines.

Il a laissé entendre que le gazoduc pouvait redémarrer jeudi matin, mais que si la Russie ne recevait pas la turbine manquante, il fonctionnerait à 20% de sa capacité dès la semaine prochaine. Car, selon le président russe, une seconde turbine doit à son tour faire l’objet d’une maintenance fin juillet.

Lire sur HuffPost

VIDÉO - Guerre en Ukraine : Moscou menace d'élargir l'offensive au-delà de l'Ukraine

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles