Après dix ans d'exil, Djibrine Assali, figure du syndicalisme, de retour au Tchad

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’ancien secrétaire général de l’Union des syndicats du Tchad, Djibrine Assali, est rentré au pays ce vendredi. En exil depuis une dizaine d’années, l’ancien syndicaliste retrouve sa terre natale à la faveur de la politique de réconciliation prônée par les nouvelles autorités au pouvoir depuis la mort d’Idriss Deby Itno.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Il y avait une affluence inhabituelle à l’aéroport international de Ndjaména vendredi. Politiciens, syndicalistes, ressortissants du Guéra, la province d’origine de Djibrine Assali… ils étaient une bonne centaine à avoir fait le déplacement pour souhaiter un bon retour à l’ancien patron de l’Union des syndicats du Tchad, l'organisation la plus représentative du pays, de retour de plus de dix ans d’exil.

En février 2008, il a dû s’enfuir du pays après avoir été suspecté d’être mêlé à une tentative de renversement du défunt président, Idriss Deby Itno.

Malgré une absence de plus d’une décennie, le sexagénaire a reçu un accueil chaleureux et avait du mal à contenir son émotion : « Je suis très impressionné par tout ce monde qui se trouve à l’aéroport pour m’accueillir. Et je remercie tout le monde pour cet accueil. »

Djibrine Assali complète la liste des personnalités qui se sont exilées après avoir été en désaccord avec le défunt président Idriss Déby Itno et qui répondent à l’appel de la junte au pouvoir depuis la mort de ce dernier en avril, pour participer au processus de réconciliation national.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles