Après deux ans de pandémie, les Américains sont de retour sur les plages du débarquement

© ERIC BERACASSAT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

C’était il y a 78 ans. Le 6 juin 1944, le débarquement des forces alliées, aussi appelée Opération Neptune, s'opère sur les plages de Normandie. Au petit matin, les premiers soldats foulent le sable des plages pour libérer les zones contrôlées par l’Allemagne nazie . Des lieux chargés d’histoire, de symboles et essentiels dans l’imaginaire collectif.

>> LIRE AUSSIEn Normandie, les touristes sont de retour pour célébrer le débarquement

Et plus particulièrement pour les Américains, principaux acteurs de ce jour historique. Après deux ans de restrictions liées au Covid-19 , ils sont de retour sur les côtes normandes. A Omaha Beach, l'une des plages les plus sanglantes du débarquement, Matthew collecte quelques grains de sable, qu’il compte bien ramener en Floride. "C’est à couper le souffle, on ne peut pas mettre de mots là-dessus", affirme-t-il subjugué.

Tradition et hommages

C’est la première fois que Matthew vient en Normandie. Moment d’autant plus spécial pour ce jeune capitaine dans l’armée de terre américaine. "On essaie de se mettre à la place de ces soldats, mais c’était un rôle trop important. Rien n’est comparable à ce qu’il s’est passé sur cette plage il y a 78 ans. En tant qu’Américain, c’est vraiment valorisant"

Plus à l’ouest, direction l'Utah beach, autre théâtre majeur du débarquement. Assis en terrasse, Chris, un habitué, observe un défilé de blindés de l’époque. Il revient pour la première fois depuis le début de la pandémie pour respecter la trad...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles