Après deux années noires, le tourisme repart fort en France

C'est le retour des touristes en France. Selon les derniers chiffres de l'office de tourisme parisien, on compte dans la capitale 20% de touristes en plus qu'en 2019. De quoi repositionner la France sur le podium du tourisme mondial.

L'actualité nous privant des visiteurs russes et chinois, qui sont donc ces 20% flâneurs de plus qu'en 2019 ? Richard Vainopoulos est le président de TourCom, un réseau d'agences de voyage.

« Il y a une telle volonté dans tous les pays de partir, de voyager, de s'évader que l'on revoir aujourd'hui de nombreux touristes que l'on ne revoyait plus comme les Américains, les Anglais, les Italiens, les Hollandais, les Espagnols. »

Des touristes occidentaux qui avaient désertés nos places pendant ces deux années de pandémie, mais qui sont bien décidés à voir de nouveau du pays. En témoignent les chiffres du week-end de Pâques : à Paris, les hôtels étaient pleins à 80% et la tour Eiffel recevant 22 000 curieux par jour, tout près de sa capacité maximale.

La dynamique devrait se poursuivre. L'Office de tourisme présage un été riche en visiteurs, aussi bien français qu'européens. Alors pour Richard Vainopoulos, l'enjeu est maintenant au recrutement dans le secteur.

« Dans tout le monde du tourisme, agences de voyage, restaurants, les centres de loisirs, les musées, il y a un sous-effectif qui risque de poser problème dans l'accueil des touristes cet été. »

En France avant la pandémie, le tourisme employait plus de deux millions de salariés et représentait environ 6% du PIB.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles