Après un « COVID carabiné », Arnaud Montebourg n’a « pas la forme du siècle »

·1 min de lecture

Il poursuit sa convalescence. Alors que certains le disent dans les starting blocks pour l'élection présidentielle de 2022, d'autres interprètent la récente discrétion d'Arnaud Montebourg comme une preuve qu'il se serait lassé de ses ambitions. Son entourage, cité par le quotidien Le Parisien ce lundi 5 avril, réplique que l'ex-ministre de l'Économie a de bonnes raisons de se mettre en retrait, rappelant qu'il a souffert d'un "Covid carabiné" à la mi-février 2021. "Il n'a pas la forme du siècle", raconte un proche. Il a donc pris la décision d'annuler ses engagements de mars et avril.

Hors de question pour lui de s'en prendre au gouvernement, cible privilégiée de critiques en raison de la gestion de la crise sanitaire. "Il ne voit aucun bénéfice à commenter la situation sanitaire sur les plateaux de télévision et la gestion de l'exécutif", avance le communiquant Philippe Lentschener, "ça l'emmerde." Arnaud Montebourg, son cercle l'assure, "'bosse à la ligne' pour mieux revenir." Les politiques sont de plus en plus nombreux à connaître l'âpre expérience du coronavirus et la longue période de guérison qui l'accompagne. Le gouvernement lui-même a été au centre d'une vague de contaminations. Les ministres concernés s'avouent secoués par la maladie et font de leur expérience un message d'avertissement.

Touché par le coronavirus au mois de février, Arnaud Montebourg est pourtant apparu en forme sur le plateau de On est en direct le 27 février 2021, lorsqu'il a étrillé Emmanuel Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "La nouvelle chanson qui arrive" : Martin Blachier discrédite "les enfermistes"
Meghan Markle et Harry, des traîtres ? Une autre interview revient hanter la famille royale
Barron Trump, 15 ans, de retour sous les flashs : il a encore grandi !
Karine Lacombe ne croit pas à la théorie des 4 semaines pour freiner l’épidémie
VIDÉO - « Je ne crois pas l’avoir dit » : Édouard Philippe répond aux rumeurs