Après le confinement, l'émotion des étudiants sur le point de retrouver leurs proches

·1 min de lecture

Si les Français pourront profiter en famille de Noël, le contexte sanitaire reste toujours préoccupant. En ce premier week-end de départs en vacances, Europe 1 s'est rendu gare Montparnasse, à Paris, où de nombreux voyageurs se montrent assez partagés entre la joie de quitter la capitale pour rejoindre des proches et l'angoisse de propager le virus. C'est bien souvent du côté des étudiants, parfois restés séparés de longues semaines de leur famille, que l'émotion est souvent la plus palpable.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"Je manquais un peu d'espace, un peu de verdure"

Sac au dos, les traits tirés mais le sourire aux lèvres, Chloé se montre particulièrement émue de rentrer enfin chez elle. "On est enfermé dans notre appartement, toujours la tête dans les cours parce qu'on ne peut pas sortir pour voir ses amis. Dès que je rentre de cours, c'est pour réviser, et quand je me lève le matin, c'est pour aller en cours. Je ne fais rien d'autre. Sans famille, sans personne à qui parler, c'est trop dur mentalement", confie-t-elle, la gorge nouée. "Je suis super excitée de revoir ma famille. Ça fait longtemps que je n'ai pas vu mes frères, c'est émouvant."

Les deux confinements ont été difficiles à enchaîner pour des jeunes souvent à l'étroit dans quelques mètres carrés. Quentin embarque pour Rennes, avec déjà en tête la mer et le large. "Je me suis confiné tout seul chez moi. Je manquais un peu d'espace, un peu de verdure....


Lire la suite sur Europe1