Après son coming-out, Josh Cavallo optimiste pour la cause LGBT dans le football

·2 min de lecture
Josh Cavallo - AFP
Josh Cavallo - AFP

887906353001_6279016674001

"Dans le monde réel, il n'y a pas de mal à être gay, alors pourquoi ne pas faire de même dans le football ?" Interrogé par le journal madrilène Marca ce samedi, Josh Cavallo s'est montré très optimiste après avoir fait son coming-out il y a 48 heures. Le joueur d'Adélaïde souhaite ouvrir la voie à une normalisation de la situation pour de nombreux joueurs dans le monde qui ont encore peur de révéler leur sexualité, pensant que cela nuira à leur carrière de footballeur.

"Dans trois ou quatre ans, les gens n'auront plus besoin de faire leur coming-out"

Le journal espagnol lui a demandé si un joueur du Barça ou du Real Madrid pouvait aujourd'hui révéler son homosexualité comme il a pu le faire dans une vidéo postée sur le compte Twitter du club. Le jeune de 21 ans a été très clair: "Bien sûr que oui. Vu les réactions si positives que j'ai pu recevoir du monde entier, pour la prochaine personne qui le fera, ce sera la même chose, voire mieux. Dans trois ou quatre ans, les gens n'auront plus besoin de faire leur coming-out. Cela va être normalisé. Dans le monde réel, il n'y a pas de mal à être gay, alors pourquoi ne pas faire de même dans le football?"

Josh Cavallo s'est dit "bouleversé" par les très nombreux soutiens qu'il a reçu: "Les gens du club étaient très heureux et l'atmosphère a été excellente. Ils m'ont fait un gros câlin et c'était génial de pouvoir revenir sur le terrain et de me sentir libre dans ma tête. Comme je le voulais. Depuis mon "jour de liberté", c'est comme si je jouais avec 100 kilos en moins sur le dos."

Reconnaissant de ces retours, il s'est proposé pour soutenir les prochains qui souhaiteraient eux aussi faire leur coming-out au sein du monde du football: "Je serai là pour eux. Je veux être une source d'inspiration pour tous ceux qui souffrent de ce problème. Je veux être un exemple à l'avenir, ou un modèle lorsqu'il s'agit de vivre comme ça."

"C'est génial de se réveiller tous les matins et de pouvoir être Josh Cavallo"

Le milieu de terrain a attendu six ans avant d'oser parler de sa sexualité, et ce tabou lui semblait "normal" après autant de temps. Mais il ne souhaite pas que d'autres vivent la même chose que lui: "Je dois encourager les gens à le faire, à ne plus mentir, à aller de l'avant. C'est génial de se réveiller tous les matins et de pouvoir être Josh Cavallo. C'est dommage qu'il m'ait fallu six ans pour en arriver là. Je dirais à tout enfant qui regarde cette vidéo de ne pas perdre de temps dans sa vie. Soyez qui vous êtes vraiment."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles