Après le chaos à Washington, Marine Le Pen concentre les critiques

·2 min de lecture

Au lendemain du chaos semé au Capitole par ses partisans, Marine Le Pen, soutien en France de Donald Trump, concentre jeudi les critiques de politiques de tous bords, qui l'accusent d'attiser les tensions comme le président américain. 

Marine Le Pen, soutien en France de Donald Trump, concentre jeudi les critiques de politiques de tous bords, qui l'accusent d'attiser les tensions comme le président américain, au lendemain du chaos semé au Capitole par ses partisans. Donald Trump "n'a pas mesuré la portée de ses propos sur une partie" de ses partisans "que la défaite a exacerbés" et qui ont pénétré mercredi dans les bâtiments du Congrès américain, a estimé jeudi la présidente du Rassemblement national, en reconnaissant pour la première fois la victoire de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis.

Marine Le Pen n'avait pas jusqu'à présent reconnu la victoire du démocrate, invoquant les recours judiciaires lancés aux Etats-Unis par les soutiens de Donald Trump contre une prétendue "fraude" à ce scrutin. La dirigeante d'extrême droite n'avait pas relayé les accusations de fraude mais plusieurs responsables de son parti s'en étaient fait l'écho, mettant en doute la légitimité du scrutin.

Au lendemain de l'intrusion violente de partisans de Donald Trump, des responsables politiques de tous bords lui reprochent son soutien au président républicain et d'attiser comme lui les tensions et la contestation. Un proche d'Emmanuel Macron, l'eurodéputé LREM Stéphane Séjourné, a qualifié la présidente du RN de "pyromane" quand Marine Le Pen disait en novembre qu'elle ne reconnaissait "absolument pas" la victoire de Joe Biden.

"C'est une faute politique" de n'avoir pas reconnu plus tôt la victoire du démocrate, a abondé le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, qui pointe aussi un "malaise de la démocratie" exprimé en France par le mouvement des gilets jaunes, dont(...)


Lire la suite sur Paris Match