Après le chaos à Washington, démissions et vengeance à la Maison-Blanche

·2 min de lecture

Quatre membres de l’administration Trump ont démissionné, choqués par la réponse de Donald Trump à l’invasion du Capitole par ses partisans. Le président Trump, obnubilé par sa défaite, a privé le directeur de cabinet de Mike Pence d’accès à la Maison-Blanche.

Quatre démissions… pour l’instant. Mercredi après-midi, après le timide appel au calme de Donald Trump à ses partisans qui ont fait irruption au Capitole, quatre membres de l’administration Trump ont démissionné : Matt Pottinger, conseiller adjoint à la sécurité nationale, Stephanie Grisham, directrice de cabinet de Melania Trump et ancienne directrice de la communication de la Maison-Blanche, Sarah Matthews, membre du service de presse, et Anna Cristina Niceta, une assistante du bureau de la First Lady. Le choc est profond puisque Stephanie Grisham et Anna Cristina Niceta faisaient partie des rares «anciens» de l’administration, présents dès le premier jour du mandat présidentiel -même de la campagne pour Stephanie Grisham.

Selon CNN, d’autres démissions sont à attendre dans les heures à venir, dont potentiellement celle de Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale. Mercredi, il a fait l’éloge de Mike Pence qui a, provoquant la colère de Donald Trump, certifié les résultats de l’élection et donc la victoire de Joe Biden : «C’est un homme sincèrement bon et décent. Il a fait preuve de courage aujourd’hui, comme au Capitole le 11 septembre 2001 alors qu’il était élu. Je suis fier de servir à ses côtés», a-t-il tweeté. Il ferait partie de ceux qui envisagent de démissionner, comme le directeur adjoint de cabinet de la Maison-Blanche Chris Liddell.

A lire :"On ne reculera pas", un émeutier pro-Trump laisse un mot sur le bureau de Nancy Pelosi

Certains parlent du 25ème(...)


Lire la suite sur Paris Match