Après Cannes, "J'ai perdu mon corps" récompensé au Festival d'animation d'Annecy

franceinfo Culture avec agences
Le 44e Festival d'Annecy, qui se tient du 15 au 20 juin 2020, met à l'honneur l'animation du continent africain.

Le film d'animation "J'ai perdu mon corps" du Français Jérémy Clapin, déjà récompensé à Cannes par le grand prix de la Semaine de la critique, a reçu le 15 juin le cristal du meilleur long métrage du 43e Festival d'animation d'Annecy. Le premier long métrage de Jérémy Clapin, 45 ans, a également reçu le prix du public.

"J'ai perdu mon corps", film qui s'adresse à un public adulte, doit sortir en salles en France le 6 novembre. Il retrace deux trajectoires, celle d'une main échappée d'un hôpital, à la recherche dans Paris de son propriétaire, et celle de Naoufel (le jeune homme amputé), livreur de pizzas maladroit, amoureux d'une certaine Gabrielle.

Le film s'appuie sur le roman "Happy Hand" de Guillaume Laurant, le scénariste d'"Amélie Poulain", et mêle diverses tonalités: le fantastique, l'histoire d'amour, le drame...


Musique angoissante, trait précis

Fan de David Cronenberg et de John Carpenter, Jérémy Clapin a beaucoup pensé à "Rubber" (2010) de Quentin Dupieux, l'histoire d'un pneu tueur en série et télépathe, pour réaliser son propre film.

Dans "J'ai perdu mon corps", "c'est la main qui parle, c'est son film, c'est elle qui nous fait voyager", soulignait le réalisateur lors de la présentation de son oeuvre à Cannes. Pas de "happy end" (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi