Après Bruno Roger-Petit et Marion Maréchal, ces déjeuners imaginaires qui défrayeraient la chronique

·2 min de lecture

La rencontre informelle du conseiller élyséen et de l'égérie de l'extrême droite agite les médias et crée des remous dans la majorité. On a imaginé d'autres rencontres secrètes polémiques.

On en fait un fromage, sans savoir lequel ils ont mangé. Depuis la publication, ce dimanche 27 décembre, d’un article du Monde révélant un déjeuner secret le 14 octobre entre le conseiller Mémoire de l’Élysée, Bruno Roger-Petit, et l’égérie de l’extrême droite Marion Maréchal, les commentaires politiques et médiatiques fusent. "Avec l'extrême droite, on ne discute pas, on ne transige pas. On la combat", s'est indigné dans un tweet le vice-président LREM de l'Assemblée nationale, Hugues Renson.Cette rencontre a eu lieu “à titre personnel”, insiste l’ancien éditorialiste de Challenges auprès de nos confrères. “Je voulais savoir ce qu’elle avait à dire et si elle était en résonance avec l’état de l’opinion – ce qui n’est pas le cas. J’ai dû constater que nous étions en désaccord. C’est un peu ce que Xavier Bertrand a fait quand il a rencontré Eric Zemmour.” À LIRE AUSSI : Bruno Roger-Petit, l'encombrant conseiller d’Emmanuel MacronOn peut légitimement douter qu’un déjeuner soit nécessaire pour se rendre compte des divergences entre le macroniste fervent et la championne de l’extrême droite identitaire, qui explique “ne jamais refuser de discuter par principe”. Selon Le Monde, Bruno Roger-Petit était en fait en mission de “triangulation”auprès de l’influente directrice de l’Institut...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Antiracistes, décoloniaux : qui sont les collectifs qui squattent le Petit Cambodge à Paris ?Bruno Roger-Petit, l'encombrant conseiller d’Emmanuel MacronMacronisme : petits calculs pour sauver la confédération des ectoplasmes"Ma baby-sitteuse et les petites personnes" : retrouver le langage enfantin par le haut"Je suis là parce que je meurs à petit feu" : les restaurateurs se mobilisent encore contre l'incertitude