Après le Brexit, l'Irlande renforce ses liens avec la Bretagne et la France

La République d'Irlande a inauguré vendredi un consulat honoraire au siège de la compagnie Brittany Ferries à Roscoff (Finistère), afin de renforcer les relations entre les deux pays après le Brexit.

"La France est maintenant le plus proche voisin de l'Irlande au sein de l'UE et la Bretagne est la région la plus proche de nous", a souligné James Browne, ministre irlandais délégué auprès du ministre de la Justice, au cours d'une cérémonie, évoquant "un rebond Brexit" dans les relations entre la France et l'Irlande.

"Les entreprises françaises se développent en Irlande, et la France est l'un des principaux marchés pour les biens, services et produits agricoles irlandais", a souligné le ministre, indiquant que le commerce entre les deux pays avait bondi de 18% l'an dernier.

C'est le président de Brittany Ferries, Jean-Marc Roué, qui a été nommé consul honoraire, "un breton fier", "un paysan directeur général", a décrit le ministre, en référence aux origines de la compagnie maritime, créée en 1972 par les agriculteurs bretons soucieux de trouver de nouveaux débouchés Outre-Manche.

Le vice-président de la région Bretagne en charge de l'international et de l'Europe Stéphane Perrin a lui vanté "des perspectives de collaboration entre les ports français et irlandais que nous n'avions pas soupçonnées, grâce au Brexit". "Merci Boris Johnson!", a-t-il ironisé.

"Le Brexit a créé de nouveaux défis, pour l'Irlande et pour la France. Mais là où il y a des défis, il y a aussi des opportunités", a estimé Niall Burgess, ambassadeur d’Irlande en France. Le nombre de liaisons entre les ports irlandais et français a quadruplé "en moins de deux ans", passant de 12 traversées à près de 50 par semaine, a-t-il souligné.

Beaucoup d'entreprises irlandaises préfèrent en effet opter pour la voie maritime plutôt que de traverser le Royaume-Uni pour leurs échanges avec l'UE, a indiqué à l'AFP le directeur d'Enterprise Ireland France, Patrick Torrekens.

"Il s'agit d'éviter des formalités douanières additionnelles. En passant par la frontière britannique, il y a des risques de délais" en cas de contrôle, a précisé M. Torrekens.

Depuis 2019, le trafic passager a augmenté de 43% entre la France et l'Irlande et de 15% pour le fret, selon le nouveau consul Jean-Marc Roué.

"Nous avons l'ambition de faire connaître nos produits en Irlande", a aussi indiqué le président de Brittany Ferries, dont le premier actionnaire est la Sica de Saint-Pol-de-Léon (Finistère), première coopérative légumière française.

Des oignons rosés de Roscoff ont été distribués aux membres de la délégation irlandaise à l'issue de la cérémonie.

aag/mas/npk