Après Borgen et Westworld, cette actrice césarisée est à l’affiche d’un drame carcéral et viscéral

Copyright Les Films du losange
Copyright Les Films du losange

Double peine

Eva (Sidse Babett Knudsen) est une gardienne de prison exemplaire : ferme mais empathique, elle est aussi appréciée des détenus que de ses collègues. Mais cette apparente perfection vole en éclats lorsque l’arrivée d’un nouveau condamné place Eva face à un terrible dilemme. Quel rapport peut-elle entretenir avec ce jeune homme (Sebastian Bull Sarning), tout droit sorti de son passé ?

“Une figure maternelle dans un milieu masculin et violent”

Récompensé au prestigieux festival de Sundance en 2018, unanimement reçu par la presse et le public, The Guilty était parvenu à faire grand bruit grâce au pari risqué de sa mise en scène. En faisant le choix d’un huis clos intégral, le réalisateur danois Gustav Möller optait pour un dispositif particulièrement contraignant, aussi limité dans ses options qu’éprouvant pour les spectateurs. Pourtant, en faisant de ce cadre réduit la principale originalité de son premier long-métrage et en l’exploitant comme un personnage à part entière, le cinéaste était parvenu à renverser la contrainte et à créer un film en apnée, aussi sombre que brillant.

Après un passage remarqué à la télévision avec Dos au mur et The Dark Heat, Gustav Möller fait son retour sur grand écran avec les mêmes ingrédients que ceux responsables du succès unanime de The Guilty : un environnement en huis…

Lire la suite sur AlloCiné