Après avoir évité l’île de Georgie du Sud, le plus grand iceberg du monde se disloque

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Il y a quelques jours, il menaçait d’entrer en collision frontale avec l’île de Georgie du Sud. Aujourd’hui, l’iceberg géant — le quatrième plus grand iceberg jamais enregistré — connu sous le nom de A-68A et dont un morceau — baptisé A-68D et d’une superficie d’environ 144 km2 — s’était rompu en fin de semaine dernière, refait la Une maintenant après que des images satellites ont révélé ce mardi, des fissures majeures en son cœur.

Près de trois ans et demi après avoir vêlé de la plateforme glaciaire antarctique Larsen C commence donc enfin à se désintégrer.

Et deux des fragments identifiés en ce début de semaine ont déjà été baptisés : A-68E — dont la surface est estimée à 655 km2 — et A-68F — dont la surface avoisine les 225 km2.

Pour l’heure, tous les fragments semblent vouloir éviter l’île de Georgie du Sud pour se diriger vers le nord. Mais en contournant le plateau continental peu profond dans la région où ils se trouvent, ils pourraient être pris au piège. Les satellites de surveillance vont donc continuer de suivre leur progression de près.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura