Après des années de reports, Boeing parvient à faire décoller Starliner en direction de l'ISS

Boeing l'a enfin fait. Ce mercredi 5 juin, le vaisseau Starliner a décollé de Floride avec pour destination la Station spatiale internationale. La mission doit permettre à l'entreprise américaine d'allonger la liste des vaisseaux capables de transporter des humains dans l'espace, mais pas seulement. Après de nombreuses déconvenues sur le décollage de Starliner et des scandales concernant la sécurité de ses avions, Boeing joue son image.

Le vaisseau Starliner de Boeing a enfin décollé mercredi de Floride en direction de la Station spatiale internationale avec, pour la première fois, des astronautes à bord. Une mission qui doit permettre d'allonger la courte liste des véhicules spatiaux transportant des êtres humains. Après des années de reports successifs et deux tentatives de décollage annulées au dernier moment en un mois, Boeing doit démontrer lors de ce vol test que Starliner est sûr pour commencer ses opérations régulières, avec toutefois quatre ans de retard sur SpaceX, qui assure déjà le transport d'astronautes de la Nasa vers la Station spatiale (ISS) depuis 2020.

Le vaisseau doit s'amarrer à l'ISS environ 24 heures après le lancement, vers 16h15 TU jeudi. Il emporte avec lui une cargaison inattendue, ajoutée à la dernière minute : une nouvelle pompe pour le système permettant de recycler l'urine des astronautes en eau dans l'ISS. La pompe à bord a récemment cessé de fonctionner et l'urine doit en attendant être stockée dans des réservoirs, mais ces capacités sont limitées.

Boeing joue gros


Lire la suite sur RFI