Après des années d'errance médicale, une femme se fait diagnostiquer un syndrome de Dunbar grâce à Facebook

![CDATA[Shutterstock]]

En 2020, une femme du nom d'Annie Marshall déclare des douleurs très intenses au ventre, l'empêchant de s'alimenter correctement. Les médecins estiment d'abord qu'elle a une gastro-entérite. Mais les symptômes perdurent, elle ne peut plus manger et vit avec des douleurs paralysantes, on suppose alors qu'elle souffre d'anorexie, avant d'être finalement diagnostiquée d'une gastroparésie, caractérisée par une digestion très ralentie, relate le site britannique Mirror. Jusqu'au jour où elle poste un message sur Facebook et reçoit une réponse d'une infirmière américaine qui lui conseille de se renseigner sur le syndrome de Dunbar, aussi appelé SLAM (syndrome du ligament arqué médian). Quelle est cette maladie ?

"Elle consiste en une compression du tronc cœliaque (TC) par le ligament arqué médian du diaphragme, provoquant une douleur abdominale diffuse par ischémie organique ainsi qu'une compression nerveuse", explique le site belge Louvain médical. Si les symptômes sont rares, cette anomalie ne l'est pas tant, on estime que 10 à 24% de la population générale en est atteinte. Les femmes sont les plus touchées, autour de 32 ans.

A quoi est-elle due ?

Elle s'exprime au niveau du diaphragme, qui contient le fameux "ligament arqué médian" au niveau du hiatus aortique. A l'intérieur de celui-ci, passent l'aorte thoracique, la veine azygos, le canal thoracique. Le syndrome de Dunbar peut être provoqué par deux choses : une compression vasculaire qui empêche (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cancer de la peau : jusqu’à la puberté, la peau est encore plus à risque
CAS COVID. Ce mardi 5 juillet 2022 : cas en France, port du masque, annonces en direct
Variole du singe : quels sont les symptômes en Europe ?
Symptômes Covid BA.5 (juillet 2022) : les plus fréquents, durée, incubation
Cas contact Covid juillet 2022 : isolement, protocole, que faire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles