Après une année « difficile », Rishi Sunak promet de montrer « le meilleur du Royaume-Uni » en 2023

© REUTERS/Toby Melville

Pour ses premiers vœux du Nouvel An en tant que Premier ministre britannique, Rishi Sunak a commencé son discours en concédant que « 2022 avait été une année difficile » en raison des multiples crises affrontées, de la pandémie à la guerre en Ukraine, en passant par la flambée des prix de l'alimentation et de l'énergie. Concernant cette dernière, « beaucoup » de Britanniques en ont ressenti « directement les effets » sur leur porte-monnaie. « C'est pourquoi mon gouvernement a pris des décisions difficiles mais justes pour remettre les emprunts et la dette sous contrôle », a affirmé samedi le successeur de Liz Truss et de Boris Johnson, avant de préciser que cela avait permis d'imposer un bouclier sur les tarifs de l'énergie qui avaient déjà quasi doublé.

« Je ne vais pas prétendre que tous nos problèmes disparaîtront avec la nouvelle année. Mais 2023 nous donnera l'occasion de montrer le meilleur du Royaume-Uni sur la scène internationale », a poursuivi Rishi Sunak tout en citant notamment le soutien du pays à l'Ukraine et le couronnement de Charles III, prévu le 6 mai prochain et retransmis par les télévisions du monde entier. « En cette année historique du couronnement de Sa Majesté le Roi, nous nous rassemblerons avec la fierté de tout ce qui fait la grandeur de ce pays », a encore assuré l'ancien chancelier de l'Échiquier, dont l'Agence France-Presse partage les propos.

Lire aussi - Grèves au Royaume-Uni : « Rishi Sunak est mis face à la réalité sociale de la classe mo...


Lire la suite sur LeJDD