Après Amazon et Starbucks, au tour d’Apple de se syndiquer ?

·1 min de lecture
Après Amazon et Starbucks, au tour d’Apple de se syndiquer ?
MICHAEL M. SANTIAGO / AFP

Et un de plus ? Apple est en passe de rejoindre les “géants [américains], dont Amazon, Starbucks et Activision Blizzard, confrontés à une vague de syndicalisation dans un paysage syndical qui a fondamentalement changé à la suite de la pandémie”, relève le Washington Post. Des salariés du “magasin phare d’Apple”, installé dans la gare Grand Central Terminal à Manhattan, ont entamé le processus “pour former un syndicat” en recueillant les signatures nécessaires à l’organisation d’une consultation interne, explique le quotidien américain.

Le collectif, baptisé Fruit Stand Workers United (littéralement “Union des travailleurs du magasin de fruit”), a voté le 21 février l’affiliation au Workers United, le syndicat qui a soutenu le mouvement social chez Starbucks. Les salariés racontent au Washington Post avoir “enduré des mois de tentatives d’Apple pour convaincre les employés que la syndicalisation est une mauvaise idée” et accusent l’entreprise à la pomme de “tactiques de ‘casse syndicale”.

Si l’action de Fruit Stand Workers United parvient à convaincre suffisamment de salariés new-yorkais, “le site de Grand Central deviendrait le premier magasin de vente au détail d’Apple” à avoir un syndicat. Selon les informations du quotidien de la capitale, “au moins trois autres magasins Apple sont en train de former un syndicat” aux États-Unis.

Envolée du chiffre d’affaires

L’entreprise, qui dispose de “plus de 500 points de vente à travers le monde et plus de 270 aux États-Unis”, emploie “plus de 65 000 personnes dans le commerce de détail” et a engrangé des records de ventes ces dernières années. Son chiffre d’affaires en 2021 était de 378 milliards de dollars (350 milliards d’euros), contre 240 milliards de dollars en 2017. Mais certains vendeurs Apple se plaignent que “leur salaire n’a pas suivi l’inflation” et d’autres évoquent “des conditions de travail difficiles”, tout en dénonçant que les managers ne seraient jamais “tenus responsables de pratiques jugées injustes ou abusives”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles