Après 8 jours de yoga dans la forêt, un fugitif loue un hélicoptère et se rend

·1 min de lecture

C'est une surprenante cavale que relatent l'Otago Daily Times et le New York Times. Jeudi 27 mai, James Matthew Bryant, 32 ans, s'est présenté avec son avocat au poste de police central de Dunedin (Nouvelle-Zélande). Alors qu'il était en liberté conditionnelle, le trentenaire était recherché depuis cinq semaines pour blessure, possession d'une arme blanche et pour ne pas s'être présenté devant le tribunal.

Aux forces de l'ordre, le fugitif a expliqué qu'il s'était retiré pendant huit jours "au milieu de nulle part", dans la forêt. Lors de cette "retraite", James Matthew Bryant s'est adonné à la randonnée et au yoga. Avant de finalement louer un hélicoptère pour venir le récupérer afin qu'il puisse aller se rendre.

>> A lire aussi - Pourquoi la Nouvelle-Zélande veut éradiquer les hérissons

C'est la diffusion de son portrait dans l'émission "Police Ten 7", qui invite les téléspectateurs à aider la police à rechercher des fugitifs, qui a motivé le trentenaire à sortir de sa cachette. Il a alors contacté Me Arthur Taylor, fervent défenseur des droits des prisonniers, qui lui a conseillé d'abandonner sa cavale. L'avocat a expliqué que son client craignait que la police ne le classe dans la catégorie "individu dangereux" et le traque. "Je suppose qu'il a regardé trop de films où les officiers dégainent leurs armes", a-t-il expliqué.

>> A lire aussi - En Nouvelle-Zélande, les femmes ont désormais droit à un congé en cas de fausse couche

L'hélicoptère a donc récupéré James Matthew Bryant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : pour la première fois depuis juillet, le Royaume-Uni n'enregistre aucun mort
Les dépenses de santé vont largement dépasser les prévisions
Un dirigeant de Lidl attaqué en justice par l’association Familles Rurales
Lyon : loin de "la forêt de tours" de Gérard Collomb, la Part-Dieu remaniée par les Verts
La grosse somme de l’UE que recevra la Grèce pour doper son tourisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles