Après un coma et un passage en hôpital psychiatrique, Loana règle ses comptes

·2 min de lecture

Loana s'est exprimée dans une vidéo diffusée lundi dans «Touche pas à mon poste», plusieurs jours après un coma et son hospitalisation dans un hôpital psychiatrique. 

Deux camps s'affrontent après l'hospitalisation de Loana dans un hôpital psychiatrique suite à un coma de plusieurs heures : Sylvie Ortega, qui se présente comme «l'agent» de la gagnante de «Loft Story 1», et les proches de la personnalité qui accusent la première d'avoir une mauvaise influence sur Loana. Depuis sa participation à l'émission de télé-réalité de M6 2001, elle a connu une véritable descente aux enfers entre addictions à l'alcool et à la drogue, et tentatives de suicide.

Alors qu'elle participait au tournage d'un documentaire à Cannes, Loana a été retrouvée le 22 février dernier «dans un état lamentable, dans sa chambre, avec la chambre sens dessus-dessous, les poubelles qui ont été fouillées», avait déclaré sur le plateau de «Touche pas à mon poste» le chroniqueur Guillaume Genton, qui produit le documentaire en question. Conduite à l'hôpital, la vedette de 43 ans est restée dans le coma plusieurs heures. Sur les réseaux sociaux, son ami Eryl Prayer a publié un message de l'ancienne star de télé-réalité, dans lequel elle indique que son amie Sylvie Ortega lui a «donné un peu trop de médicaments» parce qu'elle était «stressée». «Et du coup j'ai mal supporté».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sur le plateau de C8, celle qui fut la compagne de Ludovic Chancel, fils disparu de la chanteuse Sheila, a reconnu avoir donné «un Xanax» à Loana «la veille» de son coma «pour la calmer». «C’est moi qui l’ai amenée à l’hôpital», a-t-elle ajouté, avant de déclarer que du GHB avait été retrouvé dans le sang de Loana.


Lire la suite sur Paris Match