Que nous apprend la fuite de la déclaration d'impôts de Trump datant de 2005 ?

Libération.fr
Le président Trump a reçu 12 chefs d'entreprise à la Maison Blanche, promettant notamment des baisses «massives» d'impôts, le 23 janvier à Washington

Le milliardaire aurait payé 38 millions de dollars d'impôt fédéral cette année-là, en raison d'une taxe qu'il souhaite à l'avenir supprimer. Mais aucune trace de ses relations financières à l'étrangers.

Il s’était refusé à publier sa déclaration d’impôts tout au long de la campagne, rompant avec des décennies de tradition politique. Mardi soir, la chaîne MSNBC, via sa journaliste vedette Rachel Maddow, a révélé les deux pages principales de la déclaration d’impôt de Trump datant de 2005, date de son mariage avec Melania. Le milliardaire a payé cette année-là 38 millions de dollars (35,8 millions d’euros) d’impôt fédéral sur près de 153 millions de dollars de revenus.


[MSNBC]

Information clé : on y apprend que le président a été soumis à l'«alternative minimum tax» (AMT) (l’impôt minimum de remplacement), une taxe qui «vise à empêcher les Américains riches de ne payer aucun impôt sur le revenu» et que Trump souhaite supprimer, comme le note le New York Times. Sans cela, Trump se serait acquitté d’un montant estimé à seulement 7 millions de dollars, ajoute le quotidien. «La déclaration d’impôts de Trump montre qu’il est en train de pousser à une réforme fiscale qui profite aux héritiers multimillionnaires comme lui, et non à la classe moyenne», a commenté Lily Batchelder, professeure de droit fiscal à l’université de New York, citée par le New York Times.

Le document a dans un premier temps été envoyé au domicile de David Cay Johnston, lauréat du prix Pulitzer en 2001 et ex-reporter au New York Times pour lequel il a couvert la politique fiscale. Ce dernier dit ignorer l’identité de l’expéditeur mais suggère qu’il pourrait s’agir du président lui-même. «Donald Trump a, au fil des années, divulgué toute sorte de choses quand il pensait que c’était dans son intérêt», a-t-il défendu sur le plateau de MSNBC.

«Médias malhonnêtes»

Aucune trace cependant sur de supposés liens financiers à l’étranger et en particulier avec la Russie. La théorie défendue (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Homosexualité «Les mains menottées et le cul en l’air devant deux flics» Vie privée, un parfum de printemps ? Fumeurs de joints «Le moyen trouvé par l’État pour casser la jeunesse qui conteste» Femmes «Comment croire qu’une gamine est consentante ?»
Décharge meurtrière d'Addis-Abeba : «une catastrophe annoncée»
La guerre en Syrie entre dans sa septième année avec un double attentat
La Grande Barrière de corail pourrait ne jamais se remettre de son blanchissement
L'ONU, nouvel adversaire de la surveillance de masse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages