Apple dévoile Apple TV+, son offre qui peut faire peur à Netflix

Le HuffPost avec AFP
Apple CEO Tim Cook speaks on-stage during a product launch event at Apple's headquarters in Cupertino, California on September 10, 2019. - Apple unveiled its iPhone 11 models Tuesday, touting upgraded, ultra-wide cameras as it updated its popular smartphone lineup and cut its entry price to $699. (Photo by Josh Edelson / AFP) (Photo credit should read JOSH EDELSON/AFP/Getty Images)

APPLE - Les nouveaux iPhones, meilleurs et moins chers qu’avant, ne créent plus la surprise: cette année, la star de la rentrée d’Apple, c’est sa plateforme de streaming vidéo Apple TV+, qui sortira le 1er novembre 2019, quinze jours avant Disney+, à un prix cassé. Une façon de concurrencer, à terme, le géant Netflix.

Comme chaque année, le géant californien a présenté en grande pompe une nouvelle gamme de smartphones et des nouvelles versions de ses accessoires high tech, à l’approche de la saison des fêtes.

Les iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max arborent des nouveaux objectifs sophistiqués et une nouvelle puce, plus puissante, qui doit donner un avantage technique à Apple par rapport à ses concurrents, alors que son emblématique smartphone perd du terrain dans un marché mondial au ralenti. 

La marque à la pomme tente de regagner des parts de marché avec des prix plus réduits qu’avant: 699 dollars l’iPhone 11 de base, contre 749 pour le modèle le moins cher l’année dernière, et une montre connectée à 199 dollars. Les iPhone 11 Pro et 11 Max commenceront à 999 et 1.099 dollars.

Mais elle table surtout sur la diversification dans les services pour conserver sa base de clients, en attirer de nouveaux dans son écosystème et tenter de rompre sa dépendance avec sa vache à lait, l’iPhone. À moins de 5 dollars, Apple TV+ est presque moitié moins cher que l’abonnement de base à Netflix aux Etats-Unis et deux dollars en-dessous du prix de l’abonnement à Disney+, qu’Apple a pris de court avec sa date de lancement.

“Coup de semonce”

“4,99 dollars par mois, c’est le ‘clou du spectacle’, et un véritable coup de semonce vis-à-vis de Netflix, Disney et les autres”, s’enthousiasme Daniel Ives, analyste chez Wedbush. La nouvelle plateforme devra néanmoins lutter contre un Netflix pionner avec ses séries originales très populaires, Amazon Prime Video et sa solide base d’abonnés à la plateforme de commerce en ligne, et l’impressionnant catalogue de films et de séries télé (Pixar,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post