Appels au boycott des produits français : "La situation est très délétère, le passif commence à être très lourd", estime un chercheur

franceinfo
·1 min de lecture

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est de nouveau pris dimanche 25 octobre à Emmanuel Macron, dont des récents propos sur l'islam, notamment les caricatures de Charlie Hebdo, ont suscité des critiques, des manifestations et même des appels au boycott des produits français dans le monde musulman. La France a appelé dimanche soir les gouvernements des pays concernés à faire "cesser" les appels au boycott de produits français. "La situation est très délétère, le passif commence à être très lourd", a expliqué lundi 26 octobre sur franceinfo David Rigoulet-Roze, rédacteur en chef de la revue Orients stratégiques, chercheur à l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

franceinfo : Est-ce qu'il y a une instrumentalisation de la part de la Turquie ?

David Rigoulet-Roze : C'est vraisemblable, d'ailleurs le Quai d'Orsay a évoqué une propagande haineuse contre la France en laissant entendre d'une certaine manière qu'il y avait une campagne orchestrée par les réseaux sociaux et un certain nombre de trolls [troller sur Internet, c’est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi