"Appels à témoins" sur M6 : les coulisses d'une émission hors norme

·1 min de lecture

"En France, près de deux mille personnes chaque année disparaissent de façon inexpliquée et plus de 300 affaires criminelles restent non élucidées", clame la bande-annonce de l'émission Appel à témoinsM6 lance ce lundi soir sa nouvelle émission, qui vise à s'aider des téléspectateurs pour tenter de résoudre des cold cases. Europe 1 a reçu le producteur Jean-Marie Goix et le général Fabrice Bouillie, chef du service central de renseignement criminel de la Gendarmerie Nationale. L'émission est effectivement réalisée en collaboration avec le ministère de l'Intérieur et le ministère de la Justice. Ils nous ont expliqué comme les journalistes d'M6 et la gendarmerie ont collaboré.

>> A lire aussi : M6 va lancer "Appel à témoins", une émission participative sur les cold cases

Une salle d'appels tenue par des gendarmes et des policiers

L'émission comprendra des rappels des faits et une "call room", une salle d'appels, pour recueillir les témoignages potentiels, ainsi que des reportages de terrain. La pièce d'appel, qui sera sur le plateau, sera "tenue, -et c'est important parce que c'est le respect du secret de l'instruction- , par des policiers et des gendarmes. Pas par des standardistes de M6 ou des journalistes", présente Jean-Marie Goix. "Il y aura une zone avec des experts qui vont vous raconter tout ce qu'ils ont fait depuis tant d'années sur les trois cas que nous allons aborder ce (lundi) soir et ils vont lancer eux-mêmes les appels à témoins et vont s'adresser à la ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles