Appels à baisser les budgets de la police : "Ce qui se passe aux Etats-Unis est incroyable", souligne un sociologue

Yann Thompson

"Les démocrates de la gauche radicale sont devenus fous." Le président américain Donald Trump a vivement réagi, lundi 8 juin, à l'annonce du démantèlement de la police de Minneapolis et aux appels qui se multiplient dans le pays pour réduire les budgets du maintien de l'ordre, deux semaines après la mort de l'Afro-Américain George Floyd. "La loi et l'ordre, et non le définancement et l'abolition de la police", a-t-il tweeté, toutes majuscules déployées.

Pour analyser le mouvement de contestation visant la police aux Etats-Unis, franceinfo a interrogé le sociologue spécialiste des polices Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS et responsable Europe de la revue Policing and Society.

franceinfo : Le conseil municipal de Minneapolis vient de promettre de démanteler sa police pour "reconstruire un nouveau modèle de sécurité publique". Coup de tonnerre ou coup de communication ?

Sebastian Roché : C'est comme annoncer la révolution. Rien ne garantit qu'on pourra changer toute la société ni qu'il n'y aura pas de contre-révolution derrière. Néanmoins, il est intéressant de voir qu'on pose la question des finalités de la police, au-delà de tel geste (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi