"On appelle cela l'emprise" : pour la première fois, Anne Sinclair se confie sur le "cataclysme" DSK

·1 min de lecture

Depuis dix ans, elle avait choisi le silence. Dans son livre Passé Composé (Grasset), Anne Sinclair fait le récit de sa vie, de sa carrière et de ce qu'elle nomme le "cataclysme" du 14 mai 2011. Ce jour-là, celui qui était alors son mari et directeur du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, est arrêté puis incarcéré après des accusations d'agressions sexuelles et de tentatives de viol par une femme de chambre du Sofitel, Nafissatou Diallo. Pendant cet épisode, qui s'est soldé par une transaction financière, Anne Sinclair soutient son époux. Mais l'éclatement peu après de l'affaire du Carlton marque la fin de leur couple, en 2012.

Dans son édition de jeudi, Paris Match publie de longs extraits de ces mémoires, enrichis par des échanges avec l'ancienne journaliste star. Celle-ci s'est également confiée à l'hebdomadaire ELLE, dans un entretien mis en ligne lundi. 

"Ne plus laisser les autres parler à ma place"

Pourquoi briser maintenant le silence? La diffusion sur Netflix d'un documentaire sur l'affaire du Sofitel et la préparation d'un film par Dominique Strauss-Kahn, pour donner sa version des faits, ont joué un rôle. "Ce n'était plus possible, je ne pouvais plus laisser les autres parler à ma place et continuer à me taire, éluder ce chapitre de ma vie", explique-t-elle à Paris Match.

Mais dans ce livre, l'écrivaine et journaliste s'en tient à son "ressenti personnel", sans rentrer dans les détails judiciaires, "parce que cela concerne un autre que moi, et qu'...


Lire la suite sur LeJDD