Appellation. Champagne et “vin pétillant” : LVMH cède à la Russie

·1 min de lecture

Il n’y aura pas de “guerre du champagne” entre LVMH et la Russie. La compagnie Moët Hennessy n’a pas mis plus de deux jours pour accepter la nouvelle législation russe.

L’entreprise LVMH Moët Hennessy, qui possède les marques de champagne français Veuve Clicquot, Moët & Chandon, Dom Pérignon, n’a pas tardé à accepter d’appliquer la nouvelle législation russe pour continuer l’exportation de ses bouteilles sur le marché de Russie, relaie le quotidien en ligne russe Gazeta.ru. Brièvement suspendues, les livraisons reprendront “au plus vite, dès que les correctifs seront effectués”.

La filiale russe de l’entreprise française avait prévenu ses partenaires locaux qu’elle suspendait temporairement ses livraisons de champagne vers le pays, après la signature par Vladimir Poutine, le 2 juillet, d’une nouvelle loi prévoyant que désormais seuls les vins mousseux russes pourraient être étiquetés comme du “champagne” [champanskoïé], tandis que le véritable champagne français devrait lui se contenter de l’appellation “vin pétillant” [igristoïé].

À lire aussi: Alcool. Entre la Russie et le géant du luxe français LVMH, la “guerre du champagne” est déclarée

Le président de l’Union des viticulteurs de Russie, Leonid Popovitch, avait déclaré que l’arrêt des livraisons de champagne par la compagnie Moët Henessy en Russie à cause d’une évolution de la loi était du “chantage”, poursuit Gazeta.ru. “Deux autres dizaines de producteurs livrent du champagne en Russie, et aucun d’entre eux ne s’est formalisé. Si vous ne voulez plus livrer, ne livrez plus. En Russie, le vin pétillant n’est pas moins bon. Nos consommateurs n’en manqueront pas, ils trouveront la même qualité.”

Le prosecco italien et le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles