APPEL A TEMOIGNAGES. Vous êtes au chômage partiel, mais votre employeur vous impose de continuer à travailler ? Racontez-nous

franceinfo

Il s'agit de la principale mesure de l'exécutif pour parer à la tempête économique provoquée par la crise du coronavirus. Au 5 mai, plus d'un million d'entreprises avaient demandé à bénéficier du chômage partiel, indique le ministère du Travail. Soit 12,2 millions de salariés, a précisé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 11 mai sur LCI.

Les salariés placés au chômage partiel peuvent, selon la demande faite par leur employeur auprès de l'Etat, continuer à travailler pour partie, ou interrompre totalement leur activité. Ils reçoivent en contrepartie une indemnisation égale à 84% de leur salaire net (100% au niveau du smic), que l'Etat et l'assurance-chômage remboursent intégralement aux employeurs dans la limite de 4,5 smic.

Mais avec le déconfinement, le gouvernement a prévu d'alléger ce dispositif : à partir du 1er juin, les entreprises devront assumer 15% du coût du chômage partiel, exception faite des secteurs faisant l'objet de restrictions particulières en raison de la crise sanitaire, indique le ministère du Travail, lundi 25 mai. Objectif : inciter à la reprise d'activité.

Le gouvernement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi