Appel rejeté pour Harvey Weinstein après sa condamnation pour crimes sexuels

Harvey Weinstein fait l'objet de multiples accusations d'agressions sexuelles. - Yann Coatsaliou - AFP
Harvey Weinstein fait l'objet de multiples accusations d'agressions sexuelles. - Yann Coatsaliou - AFP

Le producteur de cinéma déchu d'Hollywood, l'ex-tout-puissant Harvey Weinstein, dont les crimes sexuels avaient déclenché en 2017 le mouvement #MeToo, a vu jeudi son appel rejeté après sa condamnation en 2020 à New York pour agression sexuelle et viol.

Dans une décision prise à l'unanimité, cinq juges de la cour d'appel de New York ont maintenu le jugement de culpabilité en février 2020 et la condamnation en mars de la même année à 23 années de réclusion criminelle pour une agression sexuelle en 2006 et un viol en 2013.

"Une condamnation majeure"

L'appel avait été annoncé en février 2020 mais formé seulement en avril 2021, à cause de la pandémie de Covid-19. La défense soutenait que le jury de l'époque au tribunal de Manhattan avait été influencé par l'audition au procès de femmes qui ne faisaient pas partie du dossier d'accusation.

Les juges ont rejeté ces éléments, estimant que ces témoins avaient apporté à la justice des "informations utiles" permettant aux jurés de "comprendre pleinement la dynamique" qui s'opérait entre Harvey Weinstein et ses victimes.

Dans un communiqué, l'actuel procureur de Manhattan Alvin Bragg - successeur du magistrat Cyrus Vance qui avait poursuivi Harvey Weinstein - s'est dit "satisfait de la décision d'aujourd'hui confirmant une condamnation majeure qui a changé la manière dont les procureurs et les tribunaux abordent la complexité des poursuites contre les prédateurs sexuels".

Accusé par 90 femmes

Les révélations et la chute du producteur, à partir d'octobre 2017, avaient déclenché le mouvement mondial #MeToo de prise de conscience et de lutte des femmes contre les agressions et crimes sexuels.

L'homme de 70 ans est actuellement incarcéré dans une prison en Californie où il attend un nouveau procès pour agressions sexuelles présumées contre cinq femmes. Il va plaider non coupable et a toujours affirmé que ses victimes étaient consentantes.

Au total, quelque 90 femmes - dont les superstars Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Salma Hayek - ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement ou d'agressions sexuelles.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles