Un appel pour une pilule sans ordonnance

Libération.fr

«Libérez ma pilule», c’est un collectif né mardi de l’initiative d’un petit groupe de pharmaciens et du Planning familial, qui demande aux laboratoires pharmaceutiques, par le biais d’une lettre ouverte et d’une pétition, la commercialisation d’une pilule contraceptive progestative (sans œstrogènes et donc présentant moins de risques) sans ordonnance. Pour que toutes les femmes «disposent des mêmes droits et de la même accessibilité au moyen de contraception de leur choix». «Il n’y a aucune raison scientifique de l’empêcher», argue Clara de Bort, directrice d’hôpital et auteure du blog Enjupe.com.«Le Planning familial distribue déjà la pilule, pourquoi ne pas généraliser le procédé ?» s’interroge le médecin. C’est déjà le cas par exemple au Portugal ou en Roumanie. Aux Etats-Unis, le laboratoire français HRA Pharma vient de déposer un dossier d’autorisation en ce sens. «Les femmes ne font pas plus mal les choses par elles-mêmes, au contraire. Ça les responsabilise, estime Clara de Bort. Aujourd’hui encore, tout est fait pour maintenir le contrôle sur leurs corps.»

A.Co.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Des assignations à résidence contestées
Stratégie Le MNR appelle à voter Fillon pour favoriser Le Pen
Les internes en grève contre une réforme de leurs études
Législatives: Cazeneuve dit sa «disponibilité» de vive voix aux députés PS
Myriam El Khomri, touchée, pas coulée

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages