Appel de Christchurch : "Une bonne idée car c'est aux Etats de choisir dans quel monde numérique on veut vivre", d'après un expert

franceinfo
Après les attaques de mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, 26 chefs d'États et géants du net s'engagent à lutter contre la diffusion "de contenus terroristes et extrémistes violents". "Une bonne idée" saluée mercredi sur franceinfo par l'ancien président du Conseil national du numérique.

"C'est une bonne idée, ça permet de faire preuve de pédagogie", a réagi mercredi 15 mai sur franceinfo l'entrepreneur Benoît Thieulin, qui a présidé le Conseil national du numérique entre 2013 et 2016. Il salue l'appel de Christchurch, lancé à Paris par 26 chefs d'Etats et géants du net qui s'engagent à lutter contre la diffusion "de contenus terroristes et extrémistes violents". Une initiative prise après les attaques de mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande, des attaques diffusées en direct sur Facebook par le tueur lui-même.

Cet appel permet de "prendre conscience que les réseaux sociaux, ce n'est pas un monde virtuel, déconnecté de la vie réelle, c'est parfois un lieu où des gens sont maltraités", a-t-il poursuivi. "C'est aux États, aux démocraties de choisir dans quel monde numérique on veut vivre, et de réguler ces plateformes", a estimé Benoît Thieulin.

franceinfo : Cet appel de Christchurch lancé à Paris par 26 chefs d'Etats et géants du net, c'est une bonne idée ?

Benoît Thieulin : C'est une bonne idée parce que ça permet de faire preuvre de pédagogie? Cela permet aussi de faire prendre conscience au monde entier que le numérique, les réseaux sociaux, les plateformes numériques, ce n'est pas un monde virtuel, à côté, abstrait, déconnecté de la vie réelle. C'est aujourd'hui parfois un lieu où (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi