Appel au boycott des produits français: le quai d'Orsay met à jour ses conseils voyageurs

Patrick Sauce avec Hugo Septier
·1 min de lecture
Manifestation d'Arabes israéliens musulmans, le 25 octobre 2020 à Umm-Al Fahem (nord d'Israël) après les propos du président français Emmanuel Macron sur l'islam qui ont suscité critiques, manifestations et même appels au boycott des produits français  - Ahmad GHARABLI © 2019 AFP
Manifestation d'Arabes israéliens musulmans, le 25 octobre 2020 à Umm-Al Fahem (nord d'Israël) après les propos du président français Emmanuel Macron sur l'islam qui ont suscité critiques, manifestations et même appels au boycott des produits français - Ahmad GHARABLI © 2019 AFP

La situation reste extrêmement tendue entre la France et plusieurs pays musulmans. Quelques jours après qu'Emmanuel Macron a assuré que la France n'abandonnera pas la caricature, plusieurs manifestations avaient été organisées dans des pays tels que le Bangladesh.

Lundi, le président turc Recep Tayyip Erdoğan avait appelé sa population à boycotter les produits français, boycott déjà effectif dans d'autres pays tels que la Jordanie ou le Qatar.

"Risque sécuritaire réel"

De fait, afin de protéger les ressortissants français et les potentiels voyageurs dans ces pays, le ministère des Affaires étrangères, dans ses "Conseils aux voyageurs" consultables sur son site internet, enjoint à la plus grande prudence.

"Dans le contexte des appels au boycott de produits français ainsi que des appels à manifester contre la France, le ministère des affaires étrangères a adapté ses recommandations sur les Conseils aux voyageurs. Dans les pays où ces appels à manifestation ont été émis, et qui présentent un risque sécuritaire réel, il est vivement conseillé de consulter les fiches conseils aux voyageurs", rapporte une source diplomatique à BFMTV.

Plusieurs pays sont concernés par ces nouvelles recommandations du quai d'Orsay dont la Turquie, le Bangladesh, l'Algérie, ou encore le Liban.

Article original publié sur BFMTV.com