Appel au boycott du festival BD d'Angoulême : "J'ai peur qu'on n'en soit qu'au début du décompte des auteurs qui vont arrêter le métier", alerte le scénariste Fabien Vehlmann

franceinfo
·1 min de lecture

Le scénariste des séries Spirou et Fantasio et de Seuls, Fabien Vehlmann, fait partie des centaines de signataires d'une tribune appelant à boycotter le festival de la BD d'Angoulême, qui dévoile son palmarès vendredi 29 janvier. "J’ai peur malheureusement qu’on n’en soit qu’au début du décompte, un peu comme les faillites des petites entreprises, d’auteurs et d’autrices qui vont arrêter le métier", redoute l'auteur sur franceinfo.

franceinfo : Pourquoi boycottez-vous le festival de la BD d’Angoulême ? Est-il seul responsable de la situation dans laquelle se trouvent les auteurs et autrices de bandes dessinées ?

Fabien Vehlmann : Je ne prends pas du tout la citadelle d’Angoulême comme un grand Satan contre lequel on se bat mais c’est la grande vitrine du monde de la bande dessinée et c’est le seul endroit, le seul moment où les médias s’intéressent à la bande dessinée, c’est le seul endroit où on est écoutés pour évoquer des problèmes qui dépassent largement le festival. Après, j’ai envie de dire que le festival, comme les autres acteurs de la chaîne du livre, peut encore progresser en termes d’exemplarité, de rémunération des auteurs, mais nos revendications dépassent très largement le cadre d’un festival.

"L'idée est de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi