Appel à la grève à l'école face au tollé du protocole sanitaire

·2 min de lecture

Les parents d'élèves ont vécu une rentrée agitée face à un protocole sanitaire "très compliqué", légèrement aménagé mais loin de contenter les syndicats enseignants, qui appellent à la grève.

Tester ses enfants tous les deux jours, venir les chercher en urgence... Les parents d'élèves ont vécu une rentrée agitée face à un protocole sanitaire "très compliqué" , légèrement aménagé mais loin de contenter les syndicats enseignants, qui appellent à la grève. "Les parents deviennent chèvre", résume Laurent Zameczkowski, vice-président de la fédération de parents d'élèves Peep. "il faut récupérer votre enfant, les tests et les pharmacies sont pris d'assaut, l'attente est pénible", ajoute-t-il. Et en général, "les autotests ne sont pas donnés comme prévu" dans les pharmacies.

"C'est le foutoir", renchérit Nageate Belahcen, coprésidente de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE). "Les parents craquent complètement, car pour ceux qui travaillent, ça devient très compliqué, ils courent partout". La rentrée des classes s'est déroulée depuis lundi sous tension avec le variant Omicron, encadrée par un nouveau protocole sanitaire qui nécessite une multiplication des tests. Les élèves sont désormais soumis à trois tests en quatre jours s'il y a un positif dans la classe: un antigénique ou PCR le jour de l'annonce du cas Covid, avec attestation à donner à l'école, puis des autotests à faire à la maison à J+2 et J+4. Un dispositif compliqué, alors que les cas se multiplient, avec déjà 9.202 classes fermées jeudi, au plus haut depuis le printemps dernier. Le ministre a reconnu vendredi sur CNews que ce protocole était "extrêmement difficile" à vivre pour les familles. Il a aussi admis que "çà et là, il peut y avoir des pharmacies en rupture de stocks d'autotests", mais que "normalement elles sont réalimentées".

Les témoignages de couacs sont pourtant nombreux. "La remontée des parents, c'est qu'il y a eu un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles