Apparue timidement en France, l'interdiction des portables dans les spectacles se répand aux Etats-Unis

franceinfo Culture avec agences

Quand Adam Weiss a présenté sa place dans un théâtre du célèbre quartier de Broadway à New York, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir qu'il devait en échange se séparer de son téléphone. "C'est un peu comme si j'avais une partie de moi en moins", confie l'homme de 39 ans à qui l'on a demandé de glisser son portable dans une pochette fermée avant d'entrer dans la salle. Mais une fois le spectacle commencé, ses anxiétés se dissipent et il relâche la pression numérique. "Je n'y ai en réalité même pas pensé", raconte-t-il à l'AFP.


Madonna, Florence Foresti, Dave Chapelle


En France, l'humoriste Florence Foresti a été la première artiste française, "pour éviter les enregistrements pirates et assurer le lien avec les spectateurs", à déployer le système américain Yondr, du nom de cet étui à fermeture magnétique qui accueille les téléphones des spectateurs pendant un spectacle. Aux Etats-Unis, cette expérience est en passe de devenir une tendance dans les concerts ou autres représentations théâtrales. Le comédien Dave Chappelle ou l'icône pop Madonna ont adopté le système. Pas d'inquiétude, il reste possible de se faufiler hors de la salle et d'utiliser son mobile dans des zones dédiées. L'objectif est de réduire les distractions des artistes et des spectateurs, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi