Apparu, Balkany, Copé, Rousset, Delga... Ces députés que vous ne verrez plus à l'Assemblée car ils arrêtent de cumuler

franceinfo
Des législatives cruciales et plus que jamais indécises

Le renouvellement, c'est maintenant. Avec l'entrée en vigueur, cette année, de la loi contre le cumul des mandats, de nombreux élus ont été priés de choisir entre leur mairie et l'Assemblée nationale. Certains, et non des moindres, ont décidé de ne pas se représenter aux législatives de juin.

>> Votre député se représentera-t-il au mois de juin ? Utilisez notre moteur de recherche

Franceinfo dresse la liste (non-exhaustive) de ces députés qui vont quitter le Palais-Bourbon.

Benoist Apparu (Les Républicains)


Nombre de mandats : deux (4e circonscription de la Marne).

Explication : Ephémère porte-parole de François Fillon, ce proche d'Alain Juppé a décidé de se concentrer sur la mairie de Châlons-en-Champagne (Marne). "Il y a, me semble-t-il, au regard de ce non-cumul des mandats, beaucoup plus de richesse et d’utilité dans la fonction de maire de Châlons, que dans la fonction parlementaire, qui plus est que j’exerce depuis dix ans, alors que les fonctions de maire, je ne les exerce que depuis trois ans", a-t-il expliqué en mars dans les colonnes de L'Union. Pour lui, "l’engagement local est plus fort, plus riche, plus intéressant, plus important que l’engagement national".

Nathalie Appéré (Parti socialiste)


Nombre de mandat : un (2e circonscription d'Ille-et-Vilaine).

Explication : La maire de Rennes avait prévenu dès son élection en mars 2014. "Je me mets en conformité avec la loi sur le non-cumul des mandats, que j'ai d'ailleurs votée", a-t-elle rappelé en septembre à Ouest-France.

Patrick Balkany (Les Républicains)


Nombre de mandats : cinq (5e circonscription des Hauts-de-Seine).

Explication : Affaibli par ses multiples ennuis judiciaires et critiqué jusque dans son camp, Patrick Balkany a préféré se concentrer sur son mandat de maire. "Tous ceux qui me sont proches, (...) Lire la suite sur Francetv info

François Hollande "appellera à voter pour un candidat" entre les deux tours
Emmanuel Macron en campagne sur les terres de François Bayrou
Le débrief politique. L'obsession Mélenchon à J-11 de la présidentielle
Présidentielle : François Hollande soutient timidement Emmanuel Macron
Emmanuel Macron : à Pau pour fidéliser l'électorat du centre-droit

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages